RETRAITES ; les mensonges d’un futur président

RETRAITES : les mensonges d’un futur président.

« L’égalité doit commencer à faire partir à la retraite ceux qui ont commencé à travailler tôt, exercer les métiers les plus pénibles. Et c’est pourquoi, tout en ayant le souci de maîtriser les comptes et en ouvrant une négociation sur la réforme des retraites indispensable – puisque celle qui a été votée est non seulement injuste mais pas financée-, eh bien sans attendre l’ouverture de cette négociation, tous ceux qui ont 60 ans et qui auront cotisé 41 années retrouveront le droit à partir à la retraite à taux plein.

La négociation, elle, portera sur la pénibilité, les décotes, le montant des pensions, l’âge légal, l’évolution des recettes, indispensable, et la pérennité de notre système par répartition. »

François Hollande
Discours du Bourget du 22 janvier 2012.

Vous savez tous ce qu’il en est aujourd’hui ; 41,5 annuités, 166 trimestres, décotes, âge légal non traité, la taxation du Capital reporté à jamais,

La taxation des salariés, c’est aujourd’hui.

Le temps de la sanction est proche.

Votre participation à la semaine d’action à partir du 7 octobre est plus qu’indispensable contre un projet de loi injuste et inéquitable car l’allongement de la durée de cotisation va pénaliser en particulier les jeunes et les femmes, et, en éloignant la perspective d’une retraite complète, viendra encore dégrader le montant des pensions. Inéquitable "car il fait peser l’ensemble des efforts de financement sur les salariés et les retraités".


TOUS ET TOUTES DANS L’ACTION AVEC LA CGT.

 

Mis en ligne le 2 octobre 2013  |  Dernière mise a jour 2 octobre 2013