Toute la maitrise dans la rue pour défendre les retraites le 10 sept 2013.

Toute la maitrise dans la rue pour défendre les retraites le 10 sept 2013.

Depuis 1993 les contre réformes de la droite approuvées par la CFDT sous des arguments fallacieux en utilisant différents moyens (années de référence, allongement durée de cotisation, désindexation, décotes, suppression demi-part …) ont conduit à l’objectif poursuivi par Bruxelles, le MEDEF et leurs commis politiques : baisse des pensions, ouverture aux fonds de pension, aux assurances et donc à la capitalisation. .
 
Le pouvoir socialiste veut aggraver cette politique, faire payer la crise aux travailleurs et retraités et gaver davantage le grand patronat.
Soi-disant en douceur (conférence sociale) pour contourner la montée des luttes, il utilise les mêmes moyens, corsés d’une augmentation de la CSG.
 

 En cette rentrée il s’agit donc comme le soulignent nos camarades de la CGT Renault Cléon, d’autres syndicats, fédérations, UL, UD, de bloquer cette nouvelle contre-réforme et d’engager la reconquête de cette belle et grande avancée portée par le programme du Conseil National de la Résistance et mise en œuvre par Ambroise Croisât !

 

le 10 septembre 2013

Avec la CGT venez revendiquer :

Un financement solidaire et pérenne de notre système protection sociale par :
 le plein emploi, notamment celui des jeunes et des femmes, et le renforcement des effectifs de fonctionnaires, notamment par une mesure immédiate de titularisations des agents non titulaires
• la hausse générale des salaires et la revalorisation du point d'indice
• la taxation du capital et la lutte contre la fraude fiscale

Un socle commun de droits des salarié-e-s et retraité-e-s individuels et garantis collectivement :
• un départ en retraite à partir de 60 ans et un départ anticipé avant cet âge en reconnaissance de la pénibilité ou de l'insalubrité, avec, pour les fonctionnaires, inscription des critères dans le code des pensions
• une validation de toutes les périodes dès l'entrée dans le parcours professionnel jusqu'à la retraite : formation, études, privations d'emploi
• un départ avec 75 % du salaire d'activité ou du dernier traitement (fonctionnaires)
• un minimum garanti basé sur le SMIC (1 700 € revendiqués par la CGT)
• des pensions indexées sur les salaires
• l'intégration des primes ayant caractère de complément salarial dans le traitement indiciaire et l'exctinction de l'ERAFP (Établissement de retraite additionnelle de la fonction publique)
• la bonification pour enfants
• la transparence de la compensation inter-régimes

 

Actifs, retraités, privés d'emploi, nous sommes tous concernés !
Le 10 septembre 2013, tous en grève et dans la rue
Inscrivons le progrès social à l’ordre du jour de la rentrée !

 

Des solutions existent !
 

Toute la maîtrise dans la rue le 10 septembre 2013 :
Place de République à 14h00.

 

 

Mis en ligne le 27 août 2013  |  Dernière mise a jour 8 septembre 2013