Compte rendu de l'audience avec le directeur de la DPE le 13 février 2013

Image

Audience du 13 février avec M GEOFFRAY Patrick, Directeur de la DPE.

Nous avons rencontré le nouveau directeur, M Geoffray le 13 février 2013. Il était accompagné de Mmes Baptiste (SMM), Lardin (SCGIQ), de MM Cheval (STPP), Lefilliatre (SRH).
Le directeur commence par évoquer le changement d’élu en charge de la propreté qui devrait nous rencontrer prochainement.


Michel Fouache présente les points que le syndicat souhaite aborder :
-    Réorganisation de la direction, avec la mise en place des organigrammes proposés en CTP, comblement des postes vacants sur l’ensemble des filières, STEA inclus.
-     Recrutements: concours, nominations au choix.
-    Actualisation de la cartographie maîtrise, mesures de mise en place.
-    Primes : Gestion des dispositifs d’attributions et de répartition.
          Cas particuliers déjà évoqués; SCGIQ, SMM, etc.
-    Recrutement des personnels AT, afin de répondre à l’organigramme de la DME/SMM.  

 

Le directeur de la DPE, (ex : DRH) nous fais un rappel sur la  réforme de la catégorie B avec le maintien du statut spécifique pour la maitrise, ce qu’il souhaitait. La maitrise a un avancement accéléré.
Les TSO ont une fonction d’encadrement de proximité au niveau des ateliers.
La maitrise se situe au 2e et 3e grade de la catégorie B, ce qui nécessite un positionnement plus qualitatif, avec un niveau d’encadrement supérieur.
Il y a eu une demande de la DRH à la DPE de positionner la maitrise ce qui a été fait lors du dernier CTP.
La maitrise a été correctement traitée

 

- DT et bourse de mutation: le directeur dit s'en tenir à l'agenda en cours fixé par le STPP. Nous avons ré insisté sur le fait qu'en finalité il y aura des mutations au titre des raisons de service et cette situation sera préjudiciable pour les agents et pour le service. Ce qui reste pour le syndicat un point de blocage dans cette mise en œuvre.
Le directeur précise qu’il est favorable à la mobilité des agents.
Le syndicat s’inquiète que la mise en place de la réforme dans les divisions territoriales, pénalise la SMM et le STEA qui sont en sous-effectif.
M Cheval évoque le CTP de juillet et les réunions avec les OS pour sa mise en œuvre et il a rappelé que la CGT a voté contre. Nous sommes dans la phase de mise en œuvre du CTP avec la bourse de mutation ou il sera demandé aux agents en sureffectif de bouger pour l’intérêt du service.
Le CODIR de la DPE indique que cela sera très marginal, que la volonté de repositionner la maîtrise à un niveau Upgradé nécessite cette réorganisation.
Il rappelé que le STPP garantit qu’il n’y aura pas de perte de salaire et pas de changement pour les agents en poste.
Le directeur dit qu’il est difficile de justifier les sureffectifs dans les DT et qu’il y aura un traitement individuel des situations.
Le directeur revient sur le contenus des postes; pilotage et coordination,...

    Une réunion avec les OS sera programmée à la fin de la bourse des mutations pour faire un bilan et prévoir le suivi.
Michel Fouache indique qu’une fiche de poste a été éditée concernant les postes du 2/12, sans succès. On peut penser qu’à terme se sont ces postes qui resteront pour les mutations d’office et cela pose problème : pour les agents et pour le service. M Cheval évoque le problème de recrutement de maitrise au 2/12, cette structuration lui apparaissant comme étant  l’avenir du service. Cette phrase est importante, cela peut induire des réductions de personnel dans un futur proche : grand garage avec les personnels éboueurs en phase avec le plan garage.

    Concernant la SMM et les vacances de postes dans les spécialités automobiles et de transports, le directeur a pris l'engagement de relancer la DRH, afin de mettre en place des concours avec une priorité à la maintenance. (Reste les filières logistiques et travaux publics). Une pétition des agents de maîtrise de la SMM est remise au directeur à ce sujet.

    Nous avons remis l'accent sur l'attente des personnels des garages concernant des postes de maîtrise aux choix, ce que l'arrivée d'AM propreté rend très aléatoire.
Pour la CGT maîtrise, il est indispensable de revaloriser les postes de soirée et de nuit afin de les rendre attractifs; voir pour des contraintes spécifiques, intégrer une carrière active pour gagner du temps a faire valoir pour le départ en retraite, une mobilité facilitée après une période à définir et toute autre disposition qui permette de motiver des agents volontaires comme des cotations en niveau 2.
Pour la cartographie, il faut finaliser les organigrammes qui sont programmés, mettre en place ces organisations, des vrais avancée sont été faite pour la maîtrise tant en ASE et qu'en CE, cela doit se concrétiser par des nominations.

    Les prochaines CAP (9 avril) pour lesquelles les options sont en cours de discussions et pour les nominations d'ASE, le SRH et le BCP doivent nous fixer une date de Pré CAP.
Sur le dossier primes et plus globalement des rémunérations, M Geoffray pense que la maitrise dans sont ensemble est placée dans le haut de la fourchette, si cela peut-être justifié, il n'y a pas de possibilités à son niveau de modifier les plafonds. Il indique  que le fait d'être au niveau des plafonds, ne nécessite pas une discussion qui pourrait s'avérer destructrice. Il demande au SRH de suivre les différents cas individuels que nous avons présentés et qui ont fait l'objet d'une saisine des services en charges de ces dossiers, tant dans les DT, à la SMM et dans les services supports.

    Philippe George intervient sur les primes types 502 (indemnité de nuit), prime carburant  idem personnel cat C et NBI informatique.  Pour ces primes l'exécutif a noté le message sans commentaire, hormis la NBI ou nous avons appris qu'il fallait faire des formations pour y prétendre.

    M Geoffray pense que nos actions ont permis de maintenir le statut spécifique de la maîtrise comme très favorable. Nous rappelons que notre volonté affichée est de mettre en rapport les indices et les éléments variables mais pas de passer en A pour être en A.
Concernant le recrutement de personnel ouvrier, pas d’information complémentaire, hormis la mise en place progressive des organigrammes

    M Geoffray indique qu'il ferra une communication concernant le travail à entreprendre sur le plan garage selon les directives définies lors de l'audience avec le secrétariat général suite au mouvement de grève du 06 février 2013.

    Il s'agissait d'une prise de contact avec le nouveau directeur et on ne peut pas dire qu'il y est eu des avancées, mais pas non plus blocage et il nous faudra relancer chaque dossier pour voir ceux-ci progresser.

 

Lien sur fichier en PDF: 
 

Mis en ligne le 24 février 2013  |  Dernière mise a jour 24 février 2013