CTP DE LA DPA DU 14 FEVRIER 2012 - Déclaration des représentants des personnels

CTP DE LA  DPA DU 14 FEVRIER 2012
 

Déclaration des représentants des personnels ouvriers de la sections des locaux de la DPE
 

Objet : Transfert à la DPA des personnels de la section des locaux de la DPE dans le cadre de la réforme de la fonction bâtiment à la Ville de Paris.

Madame le Maire,
Monsieur le Directeur,
Mesdames et messieurs les membres et experts du CTP,

Ce CTP va maintenant aborder pour avis le point concernant une première étape de la réforme bâtiment. Vous allez donc vous positionnez par un vote pour l’intégration ou non du personnel de la section des locaux dans votre direction.

Chaque étape de cette réforme et notamment celle-ci doit se passer dans les meilleures conditions possibles. Tous les acteurs y ont intérêt : les élus dont c’est la volonté politique, le Directeur et ses collaborateurs qui ont pour mission de la mettre en œuvre et bien sûr le personnel de la section des locaux qui en subit l’impact.

Cette section comprend un peu plus de 140 personnes et parmi les 3 subdivisions qui la composent, la subdivision des travaux en régie compte environ 120 agents répartis dans 2 ateliers.
Ce sont ces agents qui souhaitent vous interpeller par la présente déclaration, afin que votre avis prenne aussi en compte le leur.

Toute réforme génère de l’inquiétude et celle-ci ne fait exception pour les personnels des ateliers Yersin et Radiguet.
Afin que les agents puissent exprimer ces inquiétudes ou poser leurs questions, votre direction  à mis en place 4 réunions de présentation et d’échange.
Diffusé par intranet, c’est un document appelé FAQ (foire aux questions) qui était sensé rassurer et apporter des réponses. La messagerie mise en place est le seul moyen pour les agents de vous contacter et ce FAQ est la principale réponse reçue de la DPA.

Ce document à été affiché dans les ateliers et présenté aux agents.
3 réunions se sont tenues la semaine dernière : une pour le personnel de Radiguet, une pour celui de Yersin et une pour le personnel de maîtrise de toute la section des locaux.

Vous trouverez ci-dessous la synthèse des réactions.
Vous trouverez surtout le ressenti défavorable, voire anxiogène produit par la formulation et la syntaxe des réponses.


Synthèse des réactions

Rémunérations

Vous dites que les agents conserveront leur niveau indemnitaire au départ et qu’ensuite il évoluera selon les règles DPA. Mais ces règles nous sont inconnues et vous ne nous les avez pas expliquées. Quand un partenaire connaît la règle et pas l’autre, on voit assez bien lequel des deux risque de perdre la partie !

Confirmez nous que nos niveaux de primes ne seront pas figés après notre arrivée.
Expliquez nous les règles spécifiques DPA et présentez nous les régimes indemnitaires en place ainsi que leurs modalités d’attribution.

Comment seront traités les agents qui intégreront notre future section et qui viendront d’autres Directions avec des niveaux indemnitaires différents ? Appliquerez-vous la formule, travail égal – salaire égal ?

Effectifs

Les statuts spécifiques DPE (conducteurs et éboueurs) seront mis à disposition de la DPA.
Pouvez-vous définir les modalités de ces mises à dispositions ?
Pouvez-vous confirmer que ces postes ne seront pas perdus pour le service avec le départ des agents mais que les postes budgétaires resteront bien acquis ?

Lors des réunions, vous aviez affirmé qu’une augmentation de périmètre (nouveaux bâtiments à entretenir) irait de pair avec augmentation budgétaire et augmentation de personnel.
Parlant de renforts en personnels, la réponse de votre FAQ est moins affirmative. Je cite : « C’est le principe qui sera appliqué dans la limite des arbitrages qui interviendront dans le contexte plus général de l’évolution des effectifs à la Ville de Paris, telle qu’elle est décidée chaque année par le Conseil de Paris».
Cette réponse ne suscite pas la confiance, elle distille carrément l’incertitude.
Madame Hidalgo, avez-vous déjà des idées précises en manières d’économie de personnel ou pensez vous que cette phrase à été commise par erreur ?
Les ratios avancés pour le transfert des locaux de la DVD laissent perplexes avec le missions concernées par ces 3 agents.

Activités

Nous voudrions attirer ici l’attention des membres du CTP sur la particularité de la DPE, futur service utilisateur, par rapport aux autres directions. Chaque Direction détermine actuellement le nombre de personnes qu’elle estime correspondre à la fonction bâtiment et qui devront migrer à la DPA. L’aspect subjectif ne peux être écarté.
Ces Directions garderont par ailleurs des ateliers et plusieurs dizaines, voire centaines, d’agents qui effectueront les missions liées à leur cœur de métier.
La DPE n’aura plus de personnels d’atelier et n’aura plus d’ateliers. Il est donc important que vous ayez conscience de l’ambigüité suivante : les travaux spécifiques nécessaires à la DPE devront être exécutés par la future section des locaux DPA alors même que ce ne seront pas des travaux bâtiments.
Si M Dely et ses collaborateurs sont attachés à cette question, nous le sommes tout autant car c’est la diversité des travaux à effectuer qui crée l’intérêt au travail. Nous souhaitons que la convention DPE/DPA permette ces travaux, jusque dans leurs particularités les plus diverses et imprévisibles ? Ils font partie de l’histoire des nos 2 ateliers et ont forgé leur identité.
Pouvez-vous nous le confirmer ?

Nous souhaitons aussi attirer votre attention sur une question que tous les agents ; de l’adjoint technique à l’ingénieur en passant par la maîtrise, les chefs d’ateliers, les magasiniers et les ATP estiment primordiale : c’est la nécessité de conserver en régie la réalisation de chantier de rénovations et restructuration.
Madame le Maire, Monsieur le Directeur, on ne parle pas ici de revendications ou de primes, on parle de technicité, de savoir faire et d’amour du métier.
Lors des réunions, à chaque fois les agents ont affirmé leur volonté de continuer à réaliser ces chantiers et à chaque fois les réponses apportées ont été trop évasives.

Madame Hidalgo, M Monthioux, votre positionnement clair aujourd’hui en CTP est important. Nous seront attentifs à chacun de vos mots.
Sachez-le, pour nous faire du chantier c’est conserver l’esprit du bâtiment dans le mélange des corporations ; Ca nous permet de poursuivre le métier appris ; C’est donner du sens et de l’intérêt à notre vie professionnelle ; c’est continuer de transmettre notre savoir aux stagiaires et apprentis. C’est nous former sur de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux.
Madame Hidalgo, dites-nous que nous continueront de faire de la belle ouvrage et pas seulement à changer des lampes ou des blocs de secours, a dépanner des serrures ou déboucher des toilettes.

Mais si vous pensez que ce ne sera pas le cas, il vous appartient aussi de nous le dire.

La DPA a pris l’engagement que les agents qui le souhaitent peuvent ne pas suivre le transfert ; certains envisagent cette possibilité et nous avons besoins de votre réponse claire pour nous positionner.

Vous serez je pense d’accord avec la nécessité pour les agents d’avoir une vision claire de l’avenir qu’on leur propose et à minima une pérennité de leurs actuelles conditions de travail.
Nous souhaitons, de la part de la DPA des affirmations fortes et des engagements.
Je vous rappelle que les autres Directions regardent avec attention comment se déroulera l’expérience DPE ; ne la ratez pas.


Prenez des engagements, vous réussirez notre transfert.
Offrez-nous des certitudes, vous gagnerez notre confiance.

Pour les personnels de Maîtrise et les personnels d’atelier.

Francis CHOPARD
Chef de l’atelier RADIGUET

Texte similaire ou de reference: 
 

Mis en ligne le 2 mars 2012  |  Dernière mise a jour 6 décembre 2013