CSAP 29 juin 2011 - Quel impact sur la maîtrise ?

LE STPP (services techniques propreté de Paris),
                La DPE,
                               Les autres directions,
                                                                       Les services,
                                                                                               Les personnels,

                                                                                                                        Quel avenir ?

Le 29 juin, le CSAP verra à son ordre du jour la création pour les AEN, AEE, AEL (chefs d’équipe nettoiement, égoutiers, fossoyeurs) et des chefs de secteurs DEVE, d’un corps des techniciens des services opérationnels de la commune de Paris.
C’est pour ces agents, le résultat d’une négociation ponctuée d’actions qui va leur permettre de dérouler une carrière en catégorie B.
Ces mesures sont associées à un protocole de mise en place sur une période transitoire très favorable aux agents en poste, il n’en va pas de même pour les générations à venir avec la perte du statut spécifique et un allongement significatif de leur carrière.
Les sites CGT nettoiement et maîtrise (cgt-grandemaitrise.org) de l’US pourront mieux que ces quelques lignes vous informer de la totalité de cette réforme.

Alors quel impact sur la maîtrise :

Il faut prendre conscience que ces dispositions si elles s’appliquent plus particulièrement à la DPE, sont extensibles à tous les corps de C ayant un débouché en B et cela dans toutes les directions.

La volonté affichée de la Ville de revenir  sur les 140 postes d’AM mis en place avec un test professionnel à la DPE et leur suppression pure et simple de l’organigramme des Divisions Territoriales, n’est qu’une étape sachant que déjà plus de quarante postes ont déjà disparus.
- Les CEN étaient « le vivier de recrutement des AM, par concours internes et par nominations au choix, quid du recrutement à venir ; ceux-ci dérouleront dorénavant dans le corps des TECHICIENS DES SERVICES OPERATIONNELS.
- Comment adapter la chaîne de commandement dans notre fonctionnement pyramidale de la hiérarchie, qui ferra quoi ? Comment palier aux absences ? Les filières, les fonctions, les responsabilités, etc. sont séparées.
 -  Quels seront les contenus des fiches de postes respectifs? Quelles différensations et répartitions des rôles et responsabilités?
- Que penser de l’inversion des rôles ; les techniciens encadrent et les AM ont en charge la partie technique et l’expertise, mais on peut bien s’appeler comme ils veulent si la fiche de poste correspond a l’emploi, et si la continuité est respectée dans la hiérarchie, le différentiel et le delta de carrière maintenu.
- Nous avions fait du maintien du statut spécifique de la maîtrise de la ville de Paris, un préalable à la négociation sur la réforme de la catégorie B et obtenu un déroulement de carrière à l’intérieur du bornage indiciaire fixé, plus favorable dans la durée par rapport au décret coquille applicable à l’ensemble des corps de B concernés. Quelle option sera à privilégier lors des prochaines négociations en vu du B en A ?
- Quel avenir pour la propreté ? Nous avions déjà du batailler pour éviter une privatisation de 3 arrondissements.
- Quelles velléités la municipalité a de remettre le couvert rapidement, voir à la suite des élections municipales ? Quels sont les possibles extensions de privatisation toujours envisageable pour les autres directions ?

-  Ce passage massif de la filière nettoiement de C en B avec accès possible en A, (les techniciens ont statutairement cette possibilité), cela ne  remet-il pas en cause les bases des statuts de la fonction publique avec un changement de corps sans concours ?

Je vous donne rendez-vous dès le début septembre pour débattre de ces sujets lors d’une AG des agents de maîtrise de la Ville de Paris, afin de définir ensemble notre revendication à venir sachant qu’à l’exemple de nos camarades du nettoiement, ils nous faudra forcer la main de l’administration et des élus chargés des personnels et plus particulièrement de la DPE qui en fonction de la situation se trouve être en première ligne.


Je vous souhaite de bonnes vacances bien méritées et à la rentré pour un automne revendicatif, d’actions fortes et  solidaires.

 

Mis en ligne le 28 juin 2011  |  Dernière mise a jour 29 novembre 2013